Cabinet d'Avocat à Carcassonne

L'escroquerie Aixia aux éoliennes

Les époux A. ont été victimes d'une pratique trompeuse par la société Aixia. Cette dernière leur a vendu une éolienne en mettant en lumière une économie de leur consommation électrique et un crédit a été souscrit avec la Banque Financo.

Surconsommation électrique de l'éolienne Aixia.

Très rapidement après son installation, l'éolienne a présenté des dysfonctionnements. Des bruits émanant de cette éolienne ont causé des troubles de nuisances sonores au voisinage. Pire l'éolienne a engendré une surconsommation électrique !

Assignation de la société Aixia et jugement définitif

Les époux A. m'ont saisi afin de les représenter et défendre leurs intérêts. J'ai assigné la société AIXIA, en liquidation judiciaire et la Société Financo afin d'obtenir la résolution des deux contrats. Par jugement en date du 6 octobre 2015 le Tribunal d'instance de Toulouse a accueilli favorablement nos demandes.

Le Tribunal a prononcé la résolution du contrat de vente et la résolution du contrat de crédit. Les époux A. n'ont plus à honorer le crédit en cours auprès de l'organisme Financo : l'économie réalisée est à hauteur de 7000 euros pour les époux qui sont désormais déliés du contrat de crédit.

Le jugement a été signifié à la partie adverse en février 2016. Aucun appel n'a été interjeté. Ce jugement est par conséquent définitif.

Ce jugement est à mettre en relief avec une autre escroquerie : les dossiers SUN WATER.

L'affaire Sun Water

La société Sun Water a escroqué plusieurs milliers de personnes en Languedoc Roussillon. La justice donne raison aux consommateurs victimes de crédits à rallonge pour un service qui n'est plus rendu, la société ayant déposé le bilan en juin 2012.

Contact
AD AVOCAT CARCASSONNE

26 avenue Bunau Varilla
11000 CARCASSONNE

Fax : 04 68 77 92 45
contact@ad-avocat.fr
04 68 26 36 36
Tous droits réservés (c) 2018 AD-AVOCAT - Design et Graphisme : SgDesign - Développement et Référencement : Agence TTMOLes époux A. ont été victimes d'une pratique trompeuse par la société Aixia. Cette dernière leur a vendu une éolienne en mettant en lumière une économie de leur consommation électrique et un crédit a été souscrit avec la Banque Financo.